Grande Loge Mondiale de Misraïm GLMM Ordre philosophique et humaniste souverain

Mertséger

Mertséger

Le choix du nétèr, ou de la déesse, Mertséger comme titre distinctif, parce qu'aussi appelée « Celle qui aime le silence ».

Ce nétèr est un Cobra royal femelle et s’illustre en tant que protectrice des ouvriers de Deir el-Médineh appelés « les serviteurs dans la Place de Maât », vivant près de Thèbes. Deir el-Médineh est une vallée surplombée par une Cime et se situe dans la vallée des Rois. La croyance était de dire que le nétèr Mertséger réside au sommet de la pyramide naturelle, la Cime, formée par un pic de la montagne thébaine (450 m).

Elle est la protectrice des tombes, tapie dans la fraicheur et le silence qu'elle affectionne ; elle veille sur les morts. De tempérament doux, voire rassurant, Mertséger compte parmi les divinités que le peuple se plaît à adorer.

D’autres Divinités étaient vénérées à côté de cette dernière :

Le signe distinctif met en scène, le nétèr dans sa forme animale (principielle), forme permettant de noter son lien avec l’uræus, cobra femelle et fille de Rê, qui a pour fonction de protéger le pharaon contre ses ennemis. On dit d’elle qu’elle est l’œil de Rê. 

Couronné d’une coiffe à deux plumes, sertie d’un soleil rouge, elle tient une pomme en bouche comme en référence à la signature du grand Cophte.

Elle se tient face à une jarre d’or posée sur un piédestal à l’entrée d’un champ de roseaux (Ialou). En arrière-plan, on peut admirer la cime, et à sa base l’entrée d’une caverne. Le Soleil est rayonnant du nom de Mertséger.

 

PLAN DES TRAVAUX (SAISON 2023) :